RENCONTRE AVEC ARSENE & LAURENT

Anthony RAYMOND

Posté le 21février 2017

Boutique Arsène et Laurent

 

Il y a des rencontres qui nous marquent et que l'on oublie pas. Parmi les créateurs qui nous ont inspiré et motivé à lancer l’aventure LABL, ARSENE & LAURENT a une grande importance. A l'automne dernier, nous avions rencontré Matthieu, le co-fondateur de la marque, avec qui nous avions évoqué pour la première fois notre concept de mode durable et éthique. Cet échange, au village des créateurs de Lyon, a été le premier pas de la naissance de labl.eu.

 

La marque française aux deux univers 

 

La jeune Maison d’ARSENE & LAURENT, c’est l’association de la mode et du football, de la simplicité authentique et de la production maitrisée et européenne. Je vous encourage à découvrir l’histoire de la marque sur le site www.arseneetlaurent.fr.

Dans les acteurs de la mode française et responsable, j’ai voulu en savoir plus sur les motivations de Matthieu, « le cerveau superactif ».

 

Rencontre avec Matthieu Blasco

 

 Matthieu Blasco, cofondateur Arsène et Laurent

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais » disait Oscar Wilde, ARSENE & LAURENT, c’est ce que tu as fait de plus fou ?

Peut-être pas de plus fou, mais de plus risqué oui sûrement. A ma sortie de l'école on m'a proposé un poste en CDI dans l'entreprise où j'ai fait mon alternance et j'ai préféré lancer Arsène & Laurent dans laquelle j'ai investi toutes mes économies sans rien connaître à la mode... Donc oui un peu fou. Mais j'ai aussi fait du saut à l’élastique et c'est carrément délirant comme sensation!

 

Comment imagines-tu ARSENE & LAURENT dans 10 ans ?

J'imagine Arsène & Laurent avec plusieurs boutiques physiques implantées en France, habilleur officiel de l'Olympique Lyonnais et de l'équipe de France de football, et une aura internationale portée par des égéries reconnues.

 

A quel moment, le projet est passé du papier à la réalité ? Quel a été le déclic ?

J'ai beaucoup réfléchi au projet lors de ma dernière année de Master, et lorsque j'ai obtenu mon diplôme j'ai considéré que c'était le bon moment pour lancer ma boite. Pas d'enfants, pas de crédits, rien à perdre!

 

Qu'est-ce que ça vous a apporté d'être intégré au village des créateurs ?

Le village des créateurs est un formidable soutien de par son réseau, les intervenants, les événements qu'il nous aide à mettre en place, l'équipe qui se démène au quotidien pour nous faciliter la vie. Cela nous a aussi apporté l'échange avec les autres créateurs, avec qui nous partageons les mêmes problématiques. Et nous avons aussi bénéficié d'un local pour travailler et pour recevoir nos clients à un prix modeste.

Sweat Arsène et Laurent
 

Penses-tu que la fabrication éthique et responsable est l’avenir de la mode ?

Je ne sais pas de quoi sera fait l'avenir, mais en tout cas je sais qu'il sera fait de choix. Les consommateurs décident beaucoup de ce que sera fait l'avenir je pense, mais c'est à nous, les marques, de leur proposer des alternatives en matière de fabrication. Nous jouons donc un rôle, chacun à notre échelle, et l'avenir ira dans le sens d'une fabrication plus éthique seulement si les marques proposent des alternatives à une fabrication débridée et sans contrôle où seule la marge et le bénéfice comptent.

 

En produisant local, comment parviens-tu à te faire une place sur le marché de la mode Homme ?

Produire local a des avantages : des délais de livraison plus courts, des minimums de fabrication plus petits, et une image valorisante qui nous permet de bénéficier de la couverture des médias, qui sont friands de Made In France.

 

L’approche est-elle différente entre une collection Homme ou Femme ?

Oui l'approche est différente dans la mesure où le comportement d'achat n'est pas le même. La femme consomme de manière plus intensive sur des petits achats. Elle renouvelle beaucoup plus sa garde robe. Tandis que l'homme cherche des pièces durables et souvent basiques, afin d'être sûr de son style. Il se permet donc de mettre plus d'argent sur l’achat d'une ou deux pièces qui lui semblent indispensables.

Tee-shirt Femme Arsène et Laurent
 
Quand nous nous sommes rencontrés, pensais-tu que LABL allait voir le jour ?
Oui, vous m'avez emporté et convaincu de votre projet par votre enthousiasme et le concept du Business Model qui touchera beaucoup les jeunes marques j'en suis convaincu. 
 
Quel prochain créateur souhaiterais-tu retrouver sur LABL (sur le blog ou sur la boutique) ?
Un ami que j'ai rencontré en école de commerce, Guillaume Remond, créateur de Gustave et Cie. Il fabrique à Dijon des nœuds papillons en métal!
 
 
Un grand merci à Matthieu pour ses conseils et son soutien bien avant le lancement de LABL et mille mercis d'avoir accepté de répondre à nos questions !

Anthony

Plus d'articles

Rechercher sur le site